Vote unique transférable

Vote unique transférable

transferable

Aperçu : Le vote unique transférable (VUT) combine des éléments de différents systèmes pour obtenir un résultat relativement proportionnel et pour élire des députés de circonscriptions spécifiques. Il comprend le scrutin préférentiel et de grandes circonscriptions, chacune ayant plusieurs députés élus.


Quelle famille appartient-il?
Semi-proportionnelle.

Où l’utilise-t-on actuellement? Deux pays utilisent le VUT pour élire les chambres basses du gouvernement : l’Irlande et Malte.

Comment le système fonctionne-t-il pour les électeurs? Les électeurs classent les candidats par ordre de préférence. Ils peuvent voter pour des candidats de différents partis ou d’un seul parti. Certaines formes de VUT obligent les électeurs à classer tous les candidats, tandis que d’autres leur offrent le choix. Une fois que tous les sièges de la circonscription sont attribués, presque tous les votes des électeurs ont servi à élire un candidat, ce qui donne un résultat relativement proportionnel, lequel tend à être encore plus proportionnel dans les circonscriptions plus importantes qui ont davantage de députés.

À quoi ressemblent les circonscriptions? Le VUT comporte des circonscriptions avec plusieurs représentants, le nombre de députés dans chaque circonscription (entre trois et sept députés) étant décidé au moment où le système est introduit. Les circonscriptions sont donc plus grandes que dans les systèmes qui n’élisent qu’un seul député par circonscription.

Comment les suffrages sont-ils comptés? Les candidats doivent atteindre un certain quota pour être élus, autrement dit obtenir un certain nombre de votes pour gagner, calculé en prenant les suffrages exprimés dans la circonscription et le nombre de sièges à prendre. Les candidats qui atteignent le quota sont élus et deviennent députés. Les votes en sus de ce quota sont transférés au choix suivant sur les bulletins de vote. Si aucun candidat n’atteint le quota, celui qui est au dernier rang est éliminé et ses votes sont transférés aux autres candidats. Le comptage se poursuit de la sorte jusqu’à ce que chaque siège soit attribué. Ce processus peut nécessiter de nombreux tours et ne peut commencer qu’une fois tous les votes comptés. Il se peut donc que les résultats ne soient connus qu’un certain temps après la fin du scrutin.

Comment forme-t-on le Parlement et le gouvernement? Comment choisit-on le premier ministre?

La combinaison de districts comportant plusieurs représentants et d’une formule électorale basée sur un quota assure des résultats largement proportionnels à l’échelle du pays. Si un parti obtient plus de la moitié des sièges, le gouverneur général invite son chef à former un gouvernement. Bien souvent, aucun parti n’obtient une majorité et deux partis ou davantage s’allient pour former une coalition. Le premier ministre est généralement le chef du principal parti de la coalition.

On parle aussi de VUT

Qu’est-ce que cela signifie...

  1. Pour campagnes électorales? Les campagnes sont divisées entre la course nationale et les courses locales à l’échelle du pays. Le système VUT comporte une particularité : il donne aux électeurs la possibilité de choisir parmi les candidats de chaque parti. Cela signifie que les courses locales peuvent retenir énormément l’attention des électeurs et des médias. Les candidats doivent s’efforcer non seulement de se démarquer de ceux des autres partis mais aussi de ceux qui leur font concurrence pour représenter le même parti dans la même circonscription. Ils veulent aider leur parti à remporter le plus de sièges possible, tout en s’assurant d’être classés aux premiers rangs par les partisans de leur parti. Les partis contrôlent encore le processus de mise en candidature et ceux qui se présentent comme candidats du parti, mais les électeurs décident au final des candidats de chaque parti d’une circonscription qui accèdent au Parlement.
  2. Pour le choix électoral? Comme il est possible de classer tous les candidats, les électeurs ont énormément de choix. Ils peuvent préférer soutenir un seul parti ou des candidats de différents partis ou indépendants. En échange de la possibilité d’exprimer des préférences nuancées, le VUT demande aux électeurs de se familiariser avec de nombreux candidats de multiples partis.
  3. Pour la représentation locale? Le fait d’avoir plusieurs députés par district peut affaiblir la ligne de responsabilité entre les députés et les électeurs qu’ils représentent. Il y a toutefois une représentation locale. Avec les résultats proportionnels, le VUT permet aux électeurs de désigner plus facilement un député ou un parti spécifique qui représente leur perspective et les candidats gagnent souvent en obtenant un soutien local. Comme il faut des circonscriptions plus grandes, reste à savoir comment représenter les régions peu peuplées du pays. On pourrait créer de gigantesques circonscriptions géographiques dans le nord et certaines zones rurales, ou ces régions pourraient élire moins de députés par circonscription qu’ailleurs. À la limite, les régions moins peuplées pourraient demeurer des circonscriptions uninominales dont les députés seraient élus selon la méthode du vote préférentiel (VP).
  4. Pour les partis au Parlement? Avec le VUT, l’attribution des sièges est d’une façon générale relativement proportionnelle au pourcentage de votes que les partis ont obtenu. Comme les districts deviennent plus petits, la proportionnalité globale est modérée, car il devient plus difficile pour les partis moins importants d’emporter des sièges. En limitant le nombre de députés élus dans chaque circonscription, le VUT peut donc être conçu pour limiter le nombre de partis représentés à la Chambre.

    Étant donné la concurrence que les candidats d’un même parti se livrent pour obtenir un siège, la discipline de parti à la Chambre des communes peut être réduite, car les députés font preuve de plus d’indépendance pour se démarquer des collègues de leur propre parti et des futurs candidats.

    Les partis peuvent promouvoir une liste de candidats qui augmente la représentation des femmes, des minorités visibles et autres Canadiens issus de la diversité au Parlement, mais la composition de la législature reste au final entre les mains des électeurs qui font leur choix parmi les candidats.  

  5. Pour le gouvernement? De nombreuses formes de gouvernement sont possibles avec le VUT, même si aucun parti ne remporte habituellement une majorité de sièges; en pareil cas, cela donne lieu à la formation d’un gouvernement minoritaire ou de coalition. Avec le VUT, les chefs de parti ont intérêt à forger des alliances avec d’autres partis avant la tenue d’une élection, car le scrutin préférentiel permet à ceux qui soutiennent le parti de classer à des rangs plus élevés les candidats de partis alliés. Malgré cela, certains partis peuvent préférer attendre que les résultats soient connus avant d’accepter de collaborer. Il se peut que les électeurs ne sachent pas quels partis seront au gouvernement, même après l’annonce des résultats d’une élection. De plus, les gouvernements peuvent changer quand les coalitions sont dissoutes.

À quoi ressemblerait le scrutin?

stv_ballot

title_menu_f
intro_button
majoritaire_button
preferentiel_button
scrutin_button
mixte_button
transferable_button_b
glossaire_button
autres_button
a_propos_button