La réalité de la Chambre

La réalité de la Chambre

La réalité de la Chambre

Les partis sont essentiels dans notre démocratie représentative. Ils rassemblent une diversité de voix pour forger une vision cohésive et effectuer des changements d’orientation. Ils aident les citoyens à comprendre les enjeux complexes lors d’une élection.

Le Centre Samara a interviewé 54 anciens députés ayant siégé pendant la 41e législature, de 2011 à 2015. Ces députés ont indiqué que les partis ont eu, pendant leur mandat, une influence  nettement plus grande que celle du Parlement ou des circonscriptions. Ils ont aussi dit que leurs partis étaient une source d’union et de soutien, mais aussi de grande frustration.

Le Parlement a toujours été et devrait demeurer un espace partisan, mais la politique de parti pose des problèmes institutionnels et culturels qui ont de réelles conséquences pour la santé de notre démocratie. Cela exige, pour les régler, un examen plus approfondi de l’ensemble du parti, de la base à la tête. 

Le présent rapport est le troisième d’une série de trois prônant des députés indépendants, habilités, réfléchis et engagés dans trois contextes : le Parlement, la circonscription et le parti.

Lisez le rapport ci-dessous ou accédez au PDF.

 

Principales constatations


Principales constatations

Méthodologie

Début 2017, Samara a pris contact avec des députés qui étaient partis à la retraite ou avaient perdu leur siège après la 41e législature (2011-2015). Comme pour la première série d’entrevues avec des députés sortants, nous avons choisi de parler à d’ex-députés, plutôt que des députés en poste, car nous estimions qu’ils seraient moins limités par les exigences de la fonction et, comme ils avaient quitté le pouvoir, ils auraient du temps pour réfléchir à leurs années de vie publique.

Nous avons interviewé 54 anciens députés, en nous assurant qu’ils étaient issus des principaux partis politiques nationaux et de la plupart des régions du pays. La répartition des députés que nous avons rencontrés reflète grosso modo la cohorte de députés sortants en 2015. L’Association canadienne des ex-parlementaires a été notre partenaire dans ce projet et a remis en notre nom aux ex-députés la lettre initiale d’introduction et d’invitation.

Pour la méthodologie complète, veuillez voir la page 50 du rapport.

Pour en savoir davantage sur la méthodologie, écrivez à Mike Morden, directeur de la recherche : [email protected].