La représentation à l-heure du confinement

La représentation à l’heure du confinement

La représentation à l’heure du confinement

Le Centre Samara pour la démocratie interroge chaque année les députés fédéraux du Canada sur les enjeux démocratiques actuels. Le sondage de 2020 mené auprès des députés a permis de connaître très tôt le point de vue des représentants politiques fédéraux du Canada sur les pressions que la pandémie de COVID-19 a exercées sur la démocratie. Sous le couvert de l’anonymat, près de 40 % des députés ont parlé des nouveaux défis auxquels ils ont été confrontés dans leurs circonscriptions, donné leur avis sur la façon dont le Parlement s’en tirait et dit si, selon eux, un bon équilibre avait été trouvé entre le fait de superviser le processus législatif et de l’expédier.

Ce rapport se penche sur les expériences des députés pour rester en contact avec leurs concitoyens au début de la pandémie, et trouve un certain terrain d’entente interpartisan—et des clivages profonds—dans la façon dont la Chambre des communes devrait assumer ses fonctions démocratiques fondamentales pendant la pandémie. Il fait aussi des recommandations afin de soutenir la démocratie représentative pendant ce temps-là.

Lisez le rapport ci-dessous ou accédez au PDF.

Ce rapport fait partie du Democracy Monitor, une série d’études que le Centre Samara mène en permanence sur l’état de la démocratie dans un contexte d’urgence. Découvrez les études à samaracanada.com/fr/democracy-monitor.



Principaux constats

  1. Les rôles des députés ont radicalement changé au cours des premiers mois de la pandémie. Le Parlement avait été ajourné et le travail en circonscription avait bondi. À mesure que les lieux de travail fermaient, les députés et leurs employés ont pris en charge de nombreuses responsabilités qui incombent habituellement à la fonction publique, et se sont occupés de transmettre l’information en temps réel pour leurs communautés.
  2. Les députés ont utilisé autrement les technologies numériques pour communiquer avec leurs concitoyens, parties prenantes et collègues. L’expérience a poussé beaucoup de députés à continuer de découvrir et d’expérimenter les outils électroniques, même après la pandémie.
  3. Plus de 80 % des députés ont convenu que la Chambre des communes doit trouver une façon de se réunir régulièrement pour que le Parlement continue à remplir sa fonction importante qui consiste à demander des comptes au gouvernement. Mais ils ont aussi reconnu qu’il n’est pas possible de faire comme si de rien n’était.
  4. Les deux tiers des députés ont aussi convenu que tous devraient voter lorsqu’il y a d’importantes décisions législatives en jeu, et pas seulement ceux qui font partie du petit cercle ayant pu se réunir en personne à la Chambre des communes pendant la pandémie.
  5. Néanmoins, il y a une profonde scission partisane en ce qui concerne la mise en œuvre d’une certaine forme de Parlement virtuel, avec 96 % des députés conservateurs opposés à l’idée de mener en ligne l’essentiel des travaux importants du Parlement, et d’autres partis largement favorables. La polarisation s’est immiscée dans la façon dont la Chambre des communes a trouvé un compromis pour se réunir régulièrement tout au long de la pandémie.

Méthodologie et données

C’est la cinquième fois que les députés en poste sont interrogés par le Centre Samara. Ce sondage a été mené du 11 mai au 26 juin, 2020. En raison de la pandémie, le sondage a été tenu entièrement en ligne. Le sondage était anonyme, et disponible en français et en anglais. Sur les 130 députés qui ont commencé à répondre au sondage, 123 ont été jusqu’au bout. Ces 123 réponses complètes—représentant 36 % des députés de la Chambre des communes—ont servi à faire l’analyse dans ce rapport. Les renseignements démographiques sur les députés de la Chambre des communes ont été obtenus à partir du site web Parlinfo de la Bibliothèque du Parlement. D’autres recherches sur le web ont permis de compléter certains renseignements manquants sur l’âge.

L’ensemble complet des données provenant des réponses des députés a été rendu public sur notre page de recherche, avec seulement quelques caviardages pour préserver l’anonymat. Pour toute question sur le sondage ou les données, veuillez communiquer avec Mike Morden, directeur de la recherche du Centre Samara, à [email protected].