Les chouchous des partis

Les chouchous des partis

party favoursweb banner_1000x300_FR

Plus de 99 % des députés ayant siégé au Parlement du Canada au cours des 30 dernières années ont été élus en tant que représentants d’un parti politique. Par conséquent, les partis contrôlent collectivement la presque totalité du bassin de personnes qui ont l’occasion de servir au Parlement. Mais comment les partis choisissent-ils ceux dont le nom figure sur le bulletin de vote?

À première vue, la démocratie des partis locaux au Canada peut sembler forte, la base de membres dans chaque circonscription se réunissant au bout de quelques années pour choisir leur candidat à la prochaine élection. Mais le contrôle exercé par le parti central sur ces courses à l’investiture n’a cessé d’augmenter au cours des dernières décennies et il s’est avéré dans bien des cas que les assemblées d’investiture sont biaisées au profit d’un candidat.

Dans ce rapport, nous examinons la façon dont les candidats aux élections des cinq principaux partis fédéraux du Canada ont été choisis lors des cinq dernières élections (2004-2015). Pour ce faire, nous avons examiné la loi qui régit les courses à l’investiture, les propres règles d’investiture des partis, les rapports sur les courses à l’investiture locales présentés à Élections Canada et les candidats qui se sont effectivement présentés à l’élection fédérale. Cela nous permet de montrer comment les 6 600 candidats des principaux partis politiques sont arrivés à figurer sur le bulletin de vote.

Lisez le rapport ci-dessous ou accédez au PDF


À propos du projet du Centre Samara sur les partis

Ce rapport est le premier d’une nouvelle série d’études du Centre Samara pour la démocratie qui examine spécifiquement le travail et le fonctionnement des partis politiques au Canada. Le Centre Samara s’est déjà intéressé aux partis dans ses études sur le Parlement et ses bulletins de rendement La démocratie à 360º sur la santé de la démocratie canadienne. Il est clairement ressorti de ces travaux que plusieurs des principales démarches nécessaires pour améliorer la démocratie au Canada, notamment la décentralisation de la prise de décisions et l’amélioration de la diversité en politique, ne peuvent se faire que si les partis font eux-mêmes des changements.

Notre prochaine démarche va consister à explorer la façon dont les partis procèdent au moment des élections, notamment comment ils font campagne aux niveaux local et national.