Sondage 2018 des députés fédéraux

Sondage 2018 des députés fédéraux

Sondage 2018 des députés fédéraux

Au printemps de 2018, le Centre Samara pour la démocratie a tenu, comme chaque année, un sondage auprès des députés en poste.Les sondages précédents avaient consisté à examiner des aspects spécifiques de la vie parlementairecomme le décorum pendant les débats à la Chambre des communesmais cette fois-ci, nous avons collaboré avec des membres du caucus multipartite pour la démocratie afin de demander aux députés ce qui peut être fait pour renforcer la démocratie parlementaire du Canada.

Dans la première partie du sondage, les députés ont été invités à évaluer la performance de la Chambre des communes et de ses membres sur plusieurs aspects, notamment la transparence du Parlement envers le public, la productivité et l’indépendance des comités, et l’état des débats. Ils ont aussi pu indiquer où ils estimaient influencer le plus les politiques et la législation, et où ils rencontraient le plus d’obstacles pour accomplir leur travail. La deuxième partie a mesuré le soutien apporté par les députés à une douzaine de propositions de réforme parlementaire avancées par les membres du caucus multipartite pour la démocratie afin d’améliorer le fonctionnement du Parlement.

Les résultats donnent un aperçu unique de l’opinion qu’ont les députés de la façon dont la 42e législature fonctionne.

Lisez le rapport ci-dessous ou accédez au PDF.


Principales constatations

  1. Débâcle des débats – les députés, tous partis confondus, sont mécontents de l’état des débats à la Chambre. Cela affecte sans doute leur façon d’aborder d’autres aspects de leur travail—notamment la collaboration entre les partis—et l’opinion qu’ils ont de certaines réformes.

  2. Recette secrète – selon les députés, leur travail le plus utile se fait derrière des portes fermées (pendant les réunions du caucus, en parlant avec des ministres et lors des interactions informelles avec des collègues) ou dans des contextes qui n’attirent généralement pas un grand public (comme des comités).

  3. Messages mitigés – les députés sont tous particulièrement mécontents de certains aspects du Parlement, mais cela n’aboutit pas à un net consensus à propos des réformes parlementaires à envisager. Aucune des réformes abordées dans ce sondage n’a obtenu le soutien d’une majorité de députés de chaque grand parti.

  4. Réformes (re)visitées – parmi les réformes proposées, celle consistant à modifier la façon dont les présidents des comités sont élus a obtenu le plus de soutien multipartisan. Un nombre encourageant de députés tous partis confondus y étaient favorables, ce qui montre que les réformes visant à accroître l’importance et l’influence des comités pourraient gagner en popularité.

Méthodologie et données

Tous les députés qui siégeaient en date du 15 mai 2018 ont reçu le sondage et les réponses ont été acceptées jusqu’à la fin juin. Des copies papier ont été envoyées par la poste à leurs bureaux à la Chambre des communes et par courriel à leurs comptes généraux. Le sondage était anonyme, disponible en français et en anglais, et pouvait être rempli en ligne ou retourné par la poste. Le taux de 100 participants a été supérieur à celui de sondages similaires menés auprès des parlementaires. Les questions sur la réforme ont été choisies à partir des suggestions des membres du caucus multipartite pour la démocratie. Pour la méthodologie complète, veuillez voir la page 21 du rapport.

L'ensemble de données complet peut être téléchargé en format Excel.

Pour en savoir davantage sur la méthodologie ou les données, écrivez à Mike Morden, directeur de la recherche : m[email protected]